Pendant le confinement, n'allez pas aux enterrements prévient Philippe


17 mars 2020

Se rendre aux obsèques d'un proche pendant le confinement dû au coronavirus n'est pas autorisé a regretté Édouard Philippe, sachant que c'était "terrible à entendre"

CORONAVIRUS - “Un ami est décédé il y a 48 heures. Avons-nous le droit de nous rendre à son enterrement?”. Invité du journal télévisé de France 2 de 20H00 ce mardi 17 mars, Édouard Philippe a répondu à plusieurs questions de Français sur les mesures de confinent pour freiner le coronavirus, dont celle-ci.

Depuis Matignon, le premier ministre a reconnu que sa réponse allait être “terrible à entendre” avant d’expliquer qu’il se devait “d’être à la hauteur des fonctions qu’(il) occupe et donc répondre ‘non’”

“Nous devons au maximum limiter les déplacements et même dans cette circonstance, et j’ai bien conscience de dire quelque chose d’une très grande dureté, nous ne devons pas déroger à la règle qui a été fixée”, a  avancé Philippe qui revenait sur les mesures annoncées la veille par Emmanuel Macron pour faire face à l’épidémie du coronavirus.

“Je le dis avec une grande tristesse, mais aussi avec une grande détermination”, a-t-il conclu sa réponse à une téléspectatrice endeuillée.